Accueil > developpement personnel > En quoi la morphopsychologie ne peut-elle pas être discriminatoire

En quoi la morphopsychologie ne peut-elle pas être discriminatoire


Par: Gilbert Prieur

Beaucoup de mes amis ne peuvent pas croire qu’il est possible de ‘’juger », ou appréhender quelqu’un d’un coup d’œil. Il pensent qu’il est discriminatoire de se baser sur les traits du visage pour connaître la personnalité cachée derrière le visage lui-même.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je peux affirmer que la morphopsychologie n’est pas discriminatoire.

• Louis Corman, le ‘’créateur » de cette science (il a écrit son premier livre en 1937) exerçait la profession de pédiatre. En conséquence, il est inconcevable d’imaginer qu’il aurait pu mettre en place une méthode pour faire du tort à quiconque.

• Le morphopsychologue travaille en gardant en tête la devise que Corman a laissée : « Non pas juger mais comprendre ».

• Pour établir un portrait, le morphopsychologue doit appliquer les règles édictées par Corman. En appliquant ces règles il ne peut pas s’égarer. De cette manière le morphopsychologue relève les points positifs de la personnalité qu’il étudie. Il cherche à trouver le potentiel réel de la personne étudiée.

• Lorsque l’on prend une photo, on ne peut pas dire que la photo est discriminatoire n’est ce pas ? Quand un journaliste décrit un événement il n’est pas davantage de parti pris. Quand un morphopsychologue décrit ce qu’il voit il ne l’est pas davantage. Il le serait s’il utilisait des mots, des verbes ou des expressions exprimant ses sentiments. Or il utilise des mots ou des verbes neutres. Il ne dit pas ce qu’il pense, il dit ce qu’il est en mesure d’observer. Cela fait une grande différence.

Quand vous décrivez ce que vous voyez, vous ne jugez pas, vous expliquez uniquement ce que vous voyez, c’est à dire ce qui existe réellement.

• En fait la plupart des morphopsychologues utilisent des mots positifs pour expliquer ce qu’ils voient. Nous n’avons en réalité que des qualités. Certaines sont mesurées, d’autres accentuées ou moins richement dotées. Ce sont ces qualités ‘’exagérées » que l’on appelle des « défauts ». Des mots comme celui-ci n’ont pas cours dans les portraits de morphopsychologie.

Ce ne sont que quelques unes des raisons pour lesquelles je suis convaincu que la morphopsychologie N’EST PAS discriminatoire et c’est de cette manière que je fais mon travail de morphopsychologue. On ne m’a jamais accusé de ‘’juger » ou d’écrire une critique négative. Au contraire on recherche toujours les ‘’défauts » à la lecture des portraits que je dresse ; on ne lit que des qualités tant mes remarques sont positives. C’est la seule façon de faire.

Cliquez sur la bannière ci-dessous et Bénéficiez dès maintenant d’une Consultation UNIQUE et GRATUITE avec un coach de développement personnel (Psy)

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :