Accueil > developpement personnel > Le chamanisme

Le chamanisme

Par: Limor Sholle-Savarieau

Le nom « Chaman » vient de la Sibérie, qui signifie « celui qui à la connaissance, le savoir ».
L’essence du chamanisme, c’est avant tout la pratiquer et se transformer au fur et à mesure.

On retrouve dans les peuples traditionnels, partout dans le monde, les mêmes principes de base dans les pratiques chamaniques.
Cependant, il ne faut pas oublier que l’essence est essentielle, la forme ne compte pas.

Le chamanisme est au-delà des cultures, il est universel. Toutes les religions et cultures ont leurs racines dans le chamanisme. Il est l’expérience fondamental pour prendre contact avec l’ensemble de la Création.

La tradition chamanique est transmise de génération en génération depuis l’aube du temps. Elle traverse les temps, elle a créé les pyramides mystérieuses des Mayas et des Incas, elle a créé les chansons des guérisseurs, elle a sculpté les pierres de l’île de Pâques. Grâce à elle, nous ramassons et cueillons les plantes dans les forêts primaires d’Amazonie.

C’est-à-dire que sa source est dans l’esprit, l’âme, les forces de la nature. Le cœur de cette source de vie est la Terre Mère. La connaissance et l’esprit font un tout. Nous contenons en nous un univers entier.

La base du chamanisme nous dit que tout ce qui est en nous ne peut être séparé de ce qui est à l’extérieur de nous. Il n’est pas nécessaire d’adopter une culture indigène. Si nous choisissons de pratiquer le chamanisme, le rituel employé sera adapté à notre propre culture pour un meilleur résultat.

Le chaman est un leader spirituel, le chaman est un sorcier, un guérisseur. Il voyage entre les dimensions et ramène les messages du monde des esprits en se mettant en état de conscience modifiée. Il aime la Terre Mère qui, en retour, le soutient.

Le chaman est le premier face au mystère :
il rapporte de son voyage une forme du non connu et le traduit en compréhension.

Comme le chaman sait qu’il n’y a pas de séparation entre soi et l’extérieur de soi, s’il y a un dysfonctionnement, une maladie, c’est que nous vivons la séparation !

Pour recréer l’unité, le chaman célèbre des rituels, des histoires, des cérémonies, des jours saints pour que la communauté retrouve l’harmonie avec la nature.

En ramenant les messages de guérison, en résolvant les crises pour la communauté, il recrée l’équilibre entre le monde physique et le monde des esprits. Afin d’accéder à un niveau de conscience plus élevé, les cérémonies utilisent les percussions, les tambours, le chant, les vêtements sacrés.

Le rituel sert au chaman comme support à un état intuitif développé pour percevoir une autre réalité, les messages, les images, les visions. Ces derniers nous permettent de mieux comprendre ce qui ce passe dans notre vie.

Plus le chaman est accompli, plus ses intuitions sont puissantes et justes. Nous vivons l’ère de la connaissance éclairée et de l’Amour. Nous sommes tous des chamans. Connectons nous au cœur du chaman en soi pour nous guérir et réaliser / manifester la vie désirée.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :